Comment anonymiser Searx. Partie 1: Anonsurf et Whonix

searx_kali_parrotsec_tor_whonix_logo

Dans l’article précédent, nous avons parlé de quelques moteurs de recherche, en mettant l’accent à la fin sur Searx, avec qui nous allons jouer de différentes manières. Rentrons directement dans le vif du sujet.

Ne pouvant pas énumérer toutes les possibilités d’utilisation de Searx via Tor, on peut imaginer plein de scénarios différents, nous en verrons 4 au total, qui pour certains peuvent contenir plusieurs variantes.

En écrivant l’article, je me suis aperçu qu’il devenait déjà assez long. Nous allons aujourd’hui en voir 3, relativement faciles, Je traiterai la méthode la plus difficile la prochaine fois.

Continuer la lecture de « Comment anonymiser Searx. Partie 1: Anonsurf et Whonix »

De Fedora à openSUSE : the gros switch ?

Après avoir passé l’année 2017 sous Fedora, OS sur lesquel j’ai pas mal écrit sur ce blog et avec lequel j’ai pu faire beaucoup de choses, j’ai en ce début d’année 2018 switché, contre toute attente, vers openSUSE Tumbleweed.

Les gueules de bois à peine terminées, une annonce est tombée le 2 janvier concernant de grosses failles touchant principalement les processeurs Intel, mais aussi AMD et ARM : Meltdown et Spectre. Ces 3 failles importantes (Une pour Meltdown et deux pour Spectre) touchant directement le processeurs de nos machines, tous les éditeurs d’OS se sont rapidement mis à l’oeuvre pour essayer de minimiser les dégâts côté logiciel (C’est plus compliqué que ça, mais j’y reviendrai dans un autre article). Red Hat et Fedora ont rapidement proposé un patch contre Meltdown, pendant que d’autres ont mis une semaine, parfois certaines n’ont encore rien du tout. Le côté sécuritaire du combo Red Hat / Fedora était fidèle à sa réputation. Bah… je crois…

Continuer la lecture de « De Fedora à openSUSE : the gros switch ? »

Fedora 27 : upgrade et nouveautés

Fedora 27 upgrade et nouveautés

Aujourd’hui, mardi 14 novembre, la version 27 de Fedora est disponible en version stable. Cette version tant attendue apporte son lot de nouveautés, aussi bien pour l’OS lui-même que pour la nouvelle version de Firefox, qui est elle aussi une version majeure du célèbre navigateur. Voyons comment installer Fedora 27 et ce que cette release apporte de plus. Prévoyez environ 2 heures pour effectuer la mise à jour.

Continuer la lecture de « Fedora 27 : upgrade et nouveautés »

Utiliser Firefox de manière sécurisée sous Fedora

fedora-firefox-addons-flatpak-keepassx-logos

Mozilla Firefox est souvent reconnu comme étant un navigateur moins sécurisé par défaut que Google Chrome. Cette affirmation est due en grande partie au système de sandbox de Chrome. Depuis la version 48 de Firefox, il est possible d’activer le multiprocess manuellement, et sera activé par défaut à partir de la version 57 qui sortira le 14 novembre prochain. À l’heure où j’écris ces lignes, la version stable est encore la version 56.

Nous allons donc partir du principe que cette option n’est pas activée sur votre navigateur, et nous allons voir par la suite comment vous pourrez l’activer à la main (Le faire maintenant ne sert à rien, la première étape que nous allons voir vous obligera probablement à réinstaller Firefox). Je ne dis pas que la façon de faire que nous allons voir est la meilleure et se doit d’être universelle, c’est juste la mienne. Je pense qu’elle conviendra aussi à d’autres personnes. Rien ne vous empêche par la suite d’adapter ces quelques conseils à votre manière.

Continuer la lecture de « Utiliser Firefox de manière sécurisée sous Fedora »

Fedora : Désinstaller evolution-data-server

Logos des clients mail de Fedora

 

Sur Fedora, mais plus généralement sur l’environnement de bureau Gnome, le client mail par défaut est Evolution. Ce programme que personne n’utilise tourne constamment en tâche de fond, incluant sa fonction calendrier qui bouffe quelques centaines de Mo inutilement avec une priorité réglée sur « Normal ». Si vous êtes un peu léger en RAM ou si vous avez beaucoup de programmes qui tournent simultanément, ça peut se ressentir légèrement, nottament quand on jette un oeil sur htop ou sur System Monitor.

System monitor sur Fedora montrant evolution-data-server
Là il était calme, mais la mémoire utilisée peut être supérieure aux 236Mo affichée ici.

Continuer la lecture de « Fedora : Désinstaller evolution-data-server »