Comment rendre Firefox plus rapide

 

Aujourd’hui, lorsque nous parlons de navigateurs web, 3 noms viennent instantanément en tête : Google Chrome, Firefox et Opera. Si le premier est aujourd’hui de plus en plus répandu et le troisième subit une légère perte de vitesse , Firefox a un peu le cul entre deux chaises : adulé par les libristes, délaissé par d’autres à cause d’un manque de vitesse évident, il est souvent l’origine de nombreux conflits sanglants entre geeks assoiffés de « vraie vérité qu’elle est véridique » sur les forums et réseaux sociaux, rappelant un peu la guéguerre des éditeurs de texte entre Vim et Emacs.

Or, il s’avère que ce problème peut être résolu assez facilement (Comme tout problème). Tout d’abord, laissez les Firefox ESR dans une brocante. Si le support prolongé apporte quelques avantages théoriques comme la stabilité et la sécurité, ils sont difficilement utilisables avec quelques addons et quelques onglets ouverts au fil de minutes qui s’écoulent, même sans y toucher. La version stable de Firefox (La version 56 à l’heure où j’écris ces lignes) est un peu plus vive, mais rien d’exceptionnel, surtout si on la compare aux versions actuelles de la concurrence. Reste donc la solution de prendre une des autres versions disponibles, à savoir la Developer Edition (Que j’utilise mais juste pour… développer), la Beta (Qui ressemble à ce que sera la toute prochaine version de Firefox, donc la 57) et la Nightly (Une version alpha quoi, avec les toutes dernières nouveautés qui seront sur la version 58). Les Beta et Nightly, malgré leur côté « periode de test », sont très stables (Du moins sous Fedora et  Debian). En choisissant une de ces 2 versions vous gagnerez déjà en rapidité, mais il reste un autre problème.

Si nous comparons Chrome et Firefox, ce qui les différencie le plus c’est la gestion de la mémoire. Chrome utilise le sandboxing (Pour faire court, un processus par onglet) et Firefox par défaut n’utilise qu’un seul processus pour tout le navigateur, même si vous avez 10 onglets d’ouverts. C’est sur ce point que nous allons modifier facilement son comportement afin d’avoir plusieurs processus en adaptant le nombre selon les capacités de votre machine.

Pour ce faire, ouvrez un nouvel onglet, et tapez « about:config » dans la barre d’adresse :

 

Voici le type de liste qui devrait s’afficher :

 

Ensuite, dans le champ de recherche de la page de configuration, tapez « processcount« . Dans la courte liste qui s’affiche, la valeur (Value) de dom.icp.processCount, ici sur la première ligne, devrait être avoir la valeur 1.

 

Pour le changer, vous avez juste à double-cliquer dessus et à en mettre la valeur que vous désirez. C’est ici que vous devrez adapter en fonction des ressources-machines que vous avez. Si vous avez un vieux eee PC avec un Celeron Dual-Core et 1Go de RAM, ne lui mettez une valeur trop grande, il va souffler rapidement et devenir plus lourd que Chrome. Pour ce type de machine, préférez plutôt une valeur entre 2 et 4, pas plus (À vous de voir comment réagissent les ventilo et la fluidité par la suite). Mais si par contre vous avez un desktop avec un i7 dernier cri, quelques dizaines de Go de RAM, cafetière intégrée et tout ce qui va avec, vous pouvez augmenter le nombre de processus les yeux fermés. Si vous possédez une machine intermédiaire, il va falloir faire quelques essais.

 

Il ne vous reste plus maintenant qu’à cliquer sur OK et à faire quelques tests sur vos sites préférés. Selon si vous voyez une amélioration ou pas, augmentez ou diminuez le nombre de processus et trouvez un équilibre entre un affichage fluide  et une machine qui ne souffre (et souffle) pas trop.

 

Dans mon cas, sur un ThinkPad X201 avec un i5-520 et 8Go de RAM, la combinaison Firefox Nighlty et le processCount à 8 est parfaite et n’a rien à envier aux autres navigateurs (À part peut-être Vivaldi sur certains points, mais ce n’est pas le sujet). J’espère que vous arriverez à trouver la combinaison qui VOUS convient.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *