FreeDOS, la version libre de MS-DOS

og-image

À la lecture de cette interview de Jim Hall, j’ai eu envie de me replonger rapidement dans les années 80 ( Oui je sais, la période « Salut les p’tits clous » a traumatisé beaucoup de monde, mais il y a eu quelques bonnes choses côté informatique » ). C’est dans cette décennie que j’ai écrit mes premières lignes de code en Basic 1.0, sur un MO5 ( Le modèle avec un clavier mécanique, pas celui avec les touches en mousse qu’on trouvait dans les écoles ). Même si d’une manière générale je ne suis pas du genre nostalgie / albums photo / « C’était la bonne époque », j’ai tout de même eu envie de me replonger quelques minutes dans cet univers qui m’a beaucoup marqué, et j’ai donc installé FreeDOS sur Virtualbox, un clone open-source de MS-DOS.

Après avoir téléchargé l’ISO et préparé une nouvelle VM sur Virtualbox, on peut se lancer. Pour ce test j’ai laissé la config par défaut pour un système DOS, à savoir 32Mo de RAM ( Youhou ! \o/ ) et 500Mo d’espace disque :

screenshot-from-2016-09-08-13-58-56

screenshot-from-2016-09-08-13-59-58

 

Ensuite, dans les paramètres réseaux, choisissez le pont réseau ( Wifi ou Ethernet selon ce que vous utilisez, ici c’est par câble ) :

screenshot-from-2016-09-08-14-00-16

 

Il ne reste plus à lancer la VM et à choisir l’ISO de FreeDOS :

screenshot-from-2016-09-08-14-00-35

Maintenant on peut y aller !

 

On commence tout d’abaord par créer un disque C: pour pouvoir installer l’O.S. après :

screenshot-from-2016-09-08-14-01-19

 

Ensuite, la plupart des réponses sont pré-remplies ( Pour un simple test j’ai tout laissé par défaut ). Pour les réponses non remplies, aidez vous de ces screenshots :

screenshot-from-2016-09-08-14-01-30

screenshot-from-2016-09-08-14-01-40

screenshot-from-2016-09-08-14-01-57

screenshot-from-2016-09-08-14-02-07

screenshot-from-2016-09-08-14-02-21

 

Maintenant appuyez 2 fois sur la touche Echap pour arriver ensuite ici :

screenshot-from-2016-09-08-14-02-42

 

Appuyez sur n’importe quelle touche pour redémarrer. Une fois revenu sur le menu de démarrage, choisissez maintenant la première option pour installer FreeDOS sur le disque C: que nous venons de créer :

screenshot-from-2016-09-08-14-02-56

 

Après, il nous affiche la liste des disques durs pour savoir sur lequel installer le système. Dans notre cas il n’y en a qu’un seul. Appuyez donc sur la touche 1 :screenshot-from-2016-09-08-14-03-09

 

Pour le choix des langues je mets toujours tout en anglais, mais vous pouvez adapter à votre guise :

screenshot-from-2016-09-08-14-03-23

 

Validez YES :

screenshot-from-2016-09-08-14-03-37

 

Tapez maintenant « YES » et la touche Enter :

screenshot-from-2016-09-08-14-03-56

 

Touche 1 pour continuer l’installation :

screenshot-from-2016-09-08-14-04-13

Encore touche 1 pour démarrer la procédure d’installation :

screenshot-from-2016-09-08-14-04-23

 

Appuyez 2 fois sur une touche pour continuer :

screenshot-from-2016-09-08-14-04-35 screenshot-from-2016-09-08-14-04-45

 

 

Touche Enter pour valider les chemins des dossiers d’installation :

screenshot-from-2016-09-08-14-04-57

Une fenêtre de dialogue s’ouvre, confirmez avec YES :

screenshot-from-2016-09-08-14-05-18

 

Ici j’ai laissé par défaut, mais vous pouvez sélectionner l’installation d’une interface graphique (GUI) ou d’une connexion réseau.

screenshot-from-2016-09-08-14-05-29

Une fois vos choix effectués, Enter pour valider et Enter encore pour confirmer dans la fenêtre de dialogue :

screenshot-from-2016-09-08-14-05-43

 

Là on arrive au coeur du système. Tout est sélectionné par défaut. Ici il vaut mieux laisser tel quel. Touche Enter pour valider et confirmer :

screenshot-from-2016-09-08-14-06-11 screenshot-from-2016-09-08-14-06-22

 

L’installation se lance :

screenshot-from-2016-09-08-14-06-35

 

Installation réussie. Touche Enter pour continuer :

screenshot-from-2016-09-08-14-07-20

 

Nous arrivons presque à la fin, nous voici maintenant au bootloader. Touche Enter pour valider et confirmer :

screenshot-from-2016-09-08-14-07-31 screenshot-from-2016-09-08-14-07-48

 

Installation terminée, n’importe quelle touche pour continuer :

screenshot-from-2016-09-08-14-07-58

 

L’écran suivant s’affiche en 2 étapes. Tout d’abord la première moitié apparait :

screenshot-from-2016-09-08-14-12-06

 

Ne touchez à rien, attendez que la suite arrive et sélectionnez 1 :

screenshot-from-2016-09-08-14-12-18

 

Au redémarrage, comme nous n’avons pas encore retiré l’ISO de Virtualbox, vous allez de nouveau avoir le menu d’accueil. Choisissez cette fois de démarrer sur le disque dur :

screenshot-from-2016-09-08-14-12-40

 

Et profitez-en pour retirer l’ISO maintenant, avant d’oublier, en faisant un clic droit sur l’icône du lecteur de disque et en décochant l’ISO de la liste :

screenshot-from-2016-09-08-15-11-07

 

Choisissez de démarrer avec l’EMM86 :

screenshot-from-2016-09-08-14-12-58

… et nous voilà enfin arrivé sur notre clone de MS-DOS. Si vous n’avez jamais touché à un système DOS, tapez HELP (Comme sur la plupart des O.S.) :

screenshot-from-2016-09-08-14-33-52

Pour les habitués des systèmes Unix ou Unix-like, vous pouvez vous aider de cette page pour prendre vos repères.

Les possibilités de FreeDOS ont l’air assez complète et proche d’un MS-DOS standard. D’ailleurs, à en croire le wiki de FreeDOS, quelques entreprises l’utiliseraient encore aujourd’hui, et la prochaine version devrait bientôt arriver. N’hésitez pas non plus à fouiller dans le code source, chose qui était impossible à l’époque…

kill_bill_gates_by_yuhopng

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *