Installer Owncloud sous CentOS et configurer SELinux

L’installation de son cloud personnel sous CentOS est très simple et se présente en 4 grandes étapes :

Préparation de l’installation

Commençons par prépararer l’installation en important la clé PGP et en ajoutant le repository :

# rpm --import https://download.owncloud.org/download/repositories/stable/CentOS_7/repodata/repomd.xml.key

# curl -L https://download.owncloud.org/download/repositories/stable/CentOS_7/ce:stable.repo -o /etc/yum.repos.d/ownCloud.repo

Ensuite on nettoie le cache avec la commande clean pour prendre les changement en compte :

# yum clean expire-cache

Installation

Une fois le « nettoyage » terminé, nous pouvons installer Owncloud :

# yum install owncloud

Création de la base de données

Nous pouvons maintenant lancer Mariadb :

mysql -u root -p

Une fois le prompt « mysql> » affiché, nous pouvons créer une nouvelle database qu’on va tout simplement appeler « owncloud »:

CREATE DATABASE owncloud;

Il ne vous reste plus qu’à définir un mot de passe à cette base de données :

GRANT ALL ON owncloud.* TO 'owncloud'@'localhost' IDENTIFIED BY 'motDePasse';

On recharge et on quitte :

FLUSH PRIVILEGES;
QUIT;

L’installation est aussi simple que celle de WordPress. Mais il reste une dernière chose à faire.

Configuration de SELinux

Sur d’autres OS, ce serait terminé. Mais sous CentOS, avant de pouvoir accéder à Owncloud, vous allez devoir autoriser l’accès à quelques fichiers à votre firewall. Voici les quelques commandes à rentrer :

# semanage fcontext -a -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/html/owncloud/data'
# restorecon '/var/www/html/owncloud/data'
# semanage fcontext -a -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/html/owncloud/config'
# restorecon '/var/www/html/owncloud/config'
# semanage fcontext -a -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/html/owncloud/apps'
# restorecon '/var/www/html/owncloud/apps'

Voilà ! Et maintenant, vous pouvez taper dans votre navigateur l’adresse ip de votre serveur suivi du dossier owncloud :

https://adresseIP/owncloud

 

 

Source : doc.owncloud.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *