Fedora 27 : upgrade et nouveautés

Fedora 27 upgrade et nouveautés

Aujourd’hui, mardi 14 novembre, la version 27 de Fedora est disponible en version stable. Cette version tant attendue apporte son lot de nouveautés, aussi bien pour l’OS lui-même que pour la nouvelle version de Firefox, qui est elle aussi une version majeure du célèbre navigateur. Voyons comment installer Fedora 27 et ce que cette release apporte de plus. Prévoyez environ 2 heures pour effectuer la mise à jour.

Continuer la lecture de « Fedora 27 : upgrade et nouveautés »

Utiliser Firefox de manière sécurisée sous Fedora

fedora-firefox-addons-flatpak-keepassx-logos

Mozilla Firefox est souvent reconnu comme étant un navigateur moins sécurisé par défaut que Google Chrome. Cette affirmation est due en grande partie au système de sandbox de Chrome. Depuis la version 48 de Firefox, il est possible d’activer le multiprocess manuellement, et sera activé par défaut à partir de la version 57 qui sortira le 14 novembre prochain. À l’heure où j’écris ces lignes, la version stable est encore la version 56.

Nous allons donc partir du principe que cette option n’est pas activée sur votre navigateur, et nous allons voir par la suite comment vous pourrez l’activer à la main (Le faire maintenant ne sert à rien, la première étape que nous allons voir vous obligera probablement à réinstaller Firefox). Je ne dis pas que la façon de faire que nous allons voir est la meilleure et se doit d’être universelle, c’est juste la mienne. Je pense qu’elle conviendra aussi à d’autres personnes. Rien ne vous empêche par la suite d’adapter ces quelques conseils à votre manière.

Continuer la lecture de « Utiliser Firefox de manière sécurisée sous Fedora »

De Debian à OpenBSD : Le guide

Sommaire :

 

Mon récent passage de l’univers de Tux (après une dizaine d’années de bons et loyaux services) à celui de Beastie s’est fait assez rapidement et un peu par hasard. Tout est parti d’un simple test de FreeBSD 11.0 pour arriver finalement à remplacer Debian Testing par OpenBSD 6.0.

Outre le fait que tout le monde au pays du manchot soit passé à Systemd « parce-que les autres l’ont fait » et passe plus de temps à réciter du Nietzsche qu’à parler informatique, cette transition s’est surtout faite parce-qu’avec les OS *BSD, tout est clair, organisé, les fichiers de conf sont facilement modifiables (C’est à dire sans passer par un script magique), avec une préférence pour OpenBSD qui se focalise sur la sécurité, la qualité du code et intègre par défaut la cryptographie.

Continuer la lecture de « De Debian à OpenBSD : Le guide »

Débloquez votre Chromebook avec un PIN

chrome banner

Pour dévérouiller Chrome OS, vous devez à chaque fois taper le mot de passe assigné à votre compte Google, mot de passe qui est surement long et complexe si vous respectez les règles de sécurité habituelles. Google a aussi mis en place Smart Lock, qui permet de déverouiller Chrome OS avec votre smartphone. C’est pratique aussi, encore plus si ce téléphone possède un fingerprint. Mais si ce dernier est constamment dans votre poche ou sur un autre bureau, nous ne sommes pas plus avancés…

Google met donc en place actuellement Quick Lock, un nouveau système de dévérouillage par PIN, ce qui vous permettra d’entrer un code court chaque fois que vous reprendrez votre machine en main après une courte absence (Pratique pour un Chromebook à écran tactile). Son activation est détaillée sur Google+ par François Beaufort. C’est ce que nous allons voir maintenant, la procédure est très simple.

Continuer la lecture de « Débloquez votre Chromebook avec un PIN »