Récupérez les données Skype sur n’importe quelle machine avec Skypefreak

unnamed

Bien que Skype soit devenue bancale depuis son rachat par Microsoft, cette messagerie a toujours eu quelques failles en ce qui concerne la confidentialité de ses utilisateurs. Je ne parle pas ici de cette « bonne » idée made in Redmond de virer le fonctionnement en P2P pour tout centraliser sur des serveurs, ce qui leur a d’ailleurs valu d’être accusé d’espionnage, mais des données qui sont stockées sur la machine utilisée pour communiquer via Skype, données que nous allons récupérer.

Continuer la lecture de « Récupérez les données Skype sur n’importe quelle machine avec Skypefreak »

Changer son adresse MAC

Pour résumer en quelques mots, une adresse MAC est l’adresse physique de votre carte réseau. Nous allons voir ici comment la changer, principalement sous Linux. Non pas la changer de manière indélebile en flashant la carte, mais de manière virtuelle, juste pour masquer l’adresse réelle. Ça permet entre autres de pouvoir se connecter plusieurs fois à des hotspots qui limitent la durée de connexion et lui faire croire qu’il s’agit d’une autre machine, ce qui peut être utile en voyage ou dans une chambre étudiante mal desservie. Ca peut permettre aussi de contourner une interdiction de connexion sur un réseau sur lequel votre adresse MAC serait bannie ou limitée par un contrôle parental.

Continuer la lecture de « Changer son adresse MAC »

Comment contourner les DNS menteurs

dns-iNotre gouvernement a de plus en plus recourt aux DNS menteurs. Plus d’infos ici: Reflets

Il suffit de tester cette adresse pour voir que vous serez redirigé vers votre propre machine :
https://thepiratebay.se/
(Si vous pouvez y accéder, votre machine est déjà configurée pour passer par des DNS tiers ou vers les serveurs racines comme expliqué ci-dessous).

Pour contourner cette censure illégale (Elle est sensé être autorisée par un juge, ce qui n’est pas le cas), il existe des moyens plus ou moins simples.

Continuer la lecture de « Comment contourner les DNS menteurs »