Comment anonymiser Searx. Partie 1: Anonsurf et Whonix

searx_kali_parrotsec_tor_whonix_logo

Dans l’article précédent, nous avons parlé de quelques moteurs de recherche, en mettant l’accent à la fin sur Searx, avec qui nous allons jouer de différentes manières. Rentrons directement dans le vif du sujet.

Ne pouvant pas énumérer toutes les possibilités d’utilisation de Searx via Tor, on peut imaginer plein de scénarios différents, nous en verrons 4 au total, qui pour certains peuvent contenir plusieurs variantes.

En écrivant l’article, je me suis aperçu qu’il devenait déjà assez long. Nous allons aujourd’hui en voir 3, relativement faciles, Je traiterai la méthode la plus difficile la prochaine fois.

Continuer la lecture de « Comment anonymiser Searx. Partie 1: Anonsurf et Whonix »

DuckDuckGo, le canard aux pratiques boiteuses

DuckDuckGo-Logo-Barré

Depuis quelques années, et principalement depuis les révélations de Snowden, DuckDuckGo est mis sur le devant de la scène en tant qu’alternative à Google. Si sur papier, et d’après leurs dires, DuckDuckGo ne trace pas ses utilisateurs et protège leur vie privée, la réalité peut être bien différente.

Loin de moi l’idée de les faire passer pour des menteurs qui profitent de la crédulité des gens, leurs intentions sont peut-être bien réelles après tout, mais une chose pourtant importante est souvent mise de côté.

Continuer la lecture de « DuckDuckGo, le canard aux pratiques boiteuses »

MyFrama ajouté sur ce blog

myframa

Un rapide post afin de vous faire part d’un ajoût sur ce site. Il y a quelques jours, je pensais à ajouter une liste de liens ici, permettant ainsi de partager des articles intéressants et/ou utiles, afin de vous en faire profiter plutôt que de tout stocker sur Pocket.

Pour mettre en place cette liste, je ne voulais pas perdre de temps à tout coder à la main, et je n’ai pas trouvé mon bonheur dans les plugins disponibles pour WordPress. Mais le lendemain, je suis par hasard tombé sur un toot intéressant de Math DaTech, sur Mastodon, qui disait avoir ajouté Shaarli sur son site. #JeSuisShaarli

Continuer la lecture de « MyFrama ajouté sur ce blog »

De Fedora à openSUSE : the gros switch ?

Après avoir passé l’année 2017 sous Fedora, OS sur lesquel j’ai pas mal écrit sur ce blog et avec lequel j’ai pu faire beaucoup de choses, j’ai en ce début d’année 2018 switché, contre toute attente, vers openSUSE Tumbleweed.

Les gueules de bois à peine terminées, une annonce est tombée le 2 janvier concernant de grosses failles touchant principalement les processeurs Intel, mais aussi AMD et ARM : Meltdown et Spectre. Ces 3 failles importantes (Une pour Meltdown et deux pour Spectre) touchant directement le processeurs de nos machines, tous les éditeurs d’OS se sont rapidement mis à l’oeuvre pour essayer de minimiser les dégâts côté logiciel (C’est plus compliqué que ça, mais j’y reviendrai dans un autre article). Red Hat et Fedora ont rapidement proposé un patch contre Meltdown, pendant que d’autres ont mis une semaine, parfois certaines n’ont encore rien du tout. Le côté sécuritaire du combo Red Hat / Fedora était fidèle à sa réputation. Bah… je crois…

Continuer la lecture de « De Fedora à openSUSE : the gros switch ? »

Installer aircrack-ng à la main sous Fedora

Logo aircrack-ng fedora

Sous Fedora, on peut installer en quelques secondes aircrack-ng avec un simple dnf install aircrack-ng. Mais parfois, on peut rencontrer des problèmes de compatibilité avec la carte réseau, ce qui était mon cas sur un ThinkPad X201. Tout fonctionnait bien avec airmon-ng pour passer en monitor mode, mais pour scanner les réseaux alentours avec airodump-ng, je me retrouvais face à un terminal vide et un petit « Illegal instructions » en bas (Alors que sur cette machine airodump-ng a toujours fonctionné avec Debian, Kali Linux et même Ubuntu). C’est donc pour cette raison que j’ai décidé de le désinstaller et de le compiler à la main. C’est aussi simple à compiler et installer que n’importe quel programme standard. Cependant, il faut que toutes les dépendances soient préalablement installées sur votre machine, ce que nous allons rapidement voir ici.

Continuer la lecture de « Installer aircrack-ng à la main sous Fedora »