Activer les connections sur CentOS Minimal

À l’installation de CentOS minimal, la connexion réseau est désactivée par défaut. Pour l’activer, il suffit de modifier un fichier de conf.

Ce fichier à éditer, c’est ifcfg-<interface>, en remplaçant <interface> par le nom de l’interface que vous voulez utiliser (eth0, wlan0, ou autre. Vérifiez avec ifconfig en cas de doute).

Continuer la lecture de « Activer les connections sur CentOS Minimal »

Fedora : régénérez rapidement le cache de DNF

Lors de la première utilisation de DNF ou après un dnf clean all, la régénération du cache peut être longue… très longue, avec une vitesse de téléchargement parfois proche du néant (< 50KB/s). Afin d’optimiser le choix des mirroirs, il va falloir activer manuellement le booléen qui l’est par défaut avec yum.

Continuer la lecture de « Fedora : régénérez rapidement le cache de DNF »

Qubes OS: Ouvrir les liens et documents dans une autre appVM

Dans Qubes OS, il est possible (Même recommandé) d’ouvrir automatiquement les liens suspects dans une autre VM. Nous allons nous baser sur un article de Micah Lee et en étendre le principe aux PDF et aux images.

 

Présentation de Qubes OS

Jusqu’à présent je n’en ai jamais parlé ici, mais j’utilise Qubes OS depuis la version 3.1 que j’ai découverte en mai dernier.

Qubes OS est basé sur Xen (un hyperviseur de type 1 ou bare-metal), dont les particularités sont d’utiliser un micro-noyau et de sécuriser par l’isolation. Il permet de faire tourner, entres autres, des distrib comme Fedora, Debian, ou aussi Whonix (un OS divisé en 2 parties qui utlise le réseau Tor), dans des VM toutes cloisonnées. Il est possible d´ajouter d’autres systèmes d’exploitation à partir de ceux déjà installés, et aussi d’y installer Windows. Cette isolation entre les VM ainsi que son système à micro-noyau permettent de renforcer la sécurité et d’avoir différentes configurations réseaux ou offline sur un même ordi, gérées par des netVM et administrées sur un même manager.

Continuer la lecture de « Qubes OS: Ouvrir les liens et documents dans une autre appVM »

De Debian à OpenBSD : Le guide

Sommaire :

 

Mon récent passage de l’univers de Tux (après une dizaine d’années de bons et loyaux services) à celui de Beastie s’est fait assez rapidement et un peu par hasard. Tout est parti d’un simple test de FreeBSD 11.0 pour arriver finalement à remplacer Debian Testing par OpenBSD 6.0.

Outre le fait que tout le monde au pays du manchot soit passé à Systemd « parce-que les autres l’ont fait » et passe plus de temps à réciter du Nietzsche qu’à parler informatique, cette transition s’est surtout faite parce-qu’avec les OS *BSD, tout est clair, organisé, les fichiers de conf sont facilement modifiables (C’est à dire sans passer par un script magique), avec une préférence pour OpenBSD qui se focalise sur la sécurité, la qualité du code et intègre par défaut la cryptographie.

Continuer la lecture de « De Debian à OpenBSD : Le guide »